Comment le Canada s’est retrouvé à la traîne

 

1996 — ENTRÉE EN VIGUEUR DES RÈGLES ACTUELLES

Le règlement actuel du Canada est entré en vigueur en 1996. Depuis, la NASA a étudié à fond de véritables long-courriers pour voir comment la fatigue affecte le temps de réaction, la capacité de prendre des décisions et la vivacité d’esprit générale des pilotes. Elle a notamment conclu que la fatigue s’installe plus rapidement et d’une façon plus marquée la nuit.

2014 — MISE À JOUR PAR LA FAA DES RÈGLES AMÉRICAINES BASÉES SUR LA SCIENCE

En 2014, la Federal Aviation Administration des États-Unis a instauré un règlement actualisé basé sur la science de la fatigue. Depuis, les pilotes américains sont limités, dans le cas des long-courriers, à 9 heures de temps de vol pendant la journée et à 8 heures la nuit. Ils doivent aussi avoir au moins 10 heures de repos entre les périodes, dont 8 heures de sommeil ininterrompu. En 2010, le groupe de travail du Conseil consultatif sur la réglementation aérienne canadienne a commencé à mettre à jour, par l’intermédiaire de Transports Canada, les règles sur la fatigue des équipages de conduite du Canada. L’industrie, les groupes de pilotes et l’organisme de réglementation ont tous participé à ces discussions et proposé des recommandations basées sur la science convenue.

En 2014, Transports Canada a présenté l’ébauche d’un nouveau règlement à la suite de la rétroaction du groupe de travail. Les changements proposés ont amélioré les règles existantes, mais certaines failles ont subsisté, notamment des limites insuffisantes pour les long-courriers partant après 17 h.

2015 — LE CANADA PREND DU RETARD

En 2015, Transports Canada a changé l’ébauche de règlement, ce qui a affaibli davantage les règles sur la fatigue et contribué à s’éloigner de l’essentiel de la rétroaction du groupe de travail multipartite. L’organisme propose 10,5 heures de temps de vol la nuit – deux heures de plus que ce que la science recommande.

AUJOURD’HUI — EXIGEZ UN CIEL PLUS SÛR

Ces règles défaillantes sur la fatigue dans le secteur de l’aviation sont encore à l’état d’ébauche, mais elles vont bientôt entrer en vigueur.

Il est encore temps pour les Canadiens qui tiennent à accroître la sécurité du transport aérien de donner leur point de vue avant que ces règles ne soient adoptées.

Les pilotes du Canada ont besoin de votre soutien afin que nous ayons des règles qui rendent l’aviation plus sécuritaire – pour les passagers et les membres d’équipage.